CHOEURS DU TARN
QUILAPAYUN

Samedi 18 juin 2016 à 21h
Abbatiale Saint Michel de Gaillac

Misa Criolla – Ariel Ramirez (extraits)
Lengua Madre – Luis Cassorla
Cantata Santa Maria de Iquique (Quilapayun)
Et les chansons les plus connues du répertoire des « Quilas »
Les concerts précédents :

2017
REQUIEM M. Haydn, SYMPHONIE N°49 J. HAYDN : 9 juin 2017 à Gaillac
2016
Concert CHOEUR ORGUE TROMPETTE : 6 décembre 2016 à Gaillac
Concert QUILAPAYUN et l'Ensemble Vocal : 18 juin 2016 à Gaillac
Concert Gounod – Tchaïkovski : 12 avril 2016 à Gaillac avec « L’Orchestre Mozart » de Toulouse
2015
Concert de Noël Choeur Orgue Trompette : 15 Décembre 2015 à Albi
Concert d'automne « De Mozart à Jenkins » : 31 Octobre 2015 à Gaillac, 20 Novembre 2015 à Castres
Concert Cherubini : 2 juin
2014
Concert Mozart : 10 juin
2013
Concert Saint Saëns : 18 juin
2012
Concert Mozart : 12 juin
2011
Te Deum de M.A. Charpentier : 16 décembre
« Quilapayun » - CANTATE pour le peuple AYMARA : 22 octobre
Spectacle musical « Terre Mozart » : au Scénith d’Albi le 16 juin
2010
Fauré / Vivalvi : 7 juin
Carmina Burana de Carl Orff : 9, 16, et 29 mai
2008
Canto General : 20 décembre
2007
Bizet / Gounod : 13 et 14 novembre
Schubert : 19 et 20 juin
2006
Mozart - M Haydyn - Corelli, Concert de Noël : 15 décembre
Mozart, Messe du Couronnement : 26 et 27 juin
2005
Misa Criolla, Navidad Nuestra : 17 décembre
Grands Choeurs d'Opéra : 29 mai
Gospels, Choeurs d'Opéra, Musiques de films (au profit des enfants d'Asie) : 29 janvier
Plusieurs milliers de concerts à travers 35 pays, plusieurs millions de spectateurs et de disques vendus ont fait de Quilapayún l’un des groupes d’Amérique latine les plus populaires dans le monde. Leur chanson : « El pueblo unido jamas sera vencido » est devenue un hymne de lutte pour la liberté à travers le monde.

Formé en 1965, le groupe chilien de légende Quilapayún a fêté en 2015 ses cinquante ans de carrière.

Quilapayún, qui veut dire "trois barbes" dans la langue mapuche des indiens du sud du continent latino-américain, se réclame de Pablo Neruda, de Violeta Parra , mère de la chanson chilienne, de Salvador Allende héros de la démocratie, de Victor Jara qui les aida à marcher et de Willy Oddó l’inoubliable et charismatique compagnon de route dont le flambeau a été repris par son fils Ismael.

Le groupe a atteint en 1966 une dimension nationale et dès 1967 a réalisé une première tournée en Europe, ce qui contribuera rapidement à sa notoriété internationale.

Ils étaient à Paris en tant qu’"Ambassadeurs Culturels du Gouvernement Chilien" et se produisaient à la fête de "L’Humanité" et à l’Olympia, lorsque la violence du putsch du Général Pinochet secoua le Chili, le 11 septembre 1973. Dès lors, contraints à l’exil, les Quilas parcoururent le monde en diffusant leur chant de liberté, réveillant partout la solidarité envers les Chiliens écrasés sous la dictature. Ceci jusqu’au mois d’octobre 1988, date à laquelle un référendum déchut Pinochet.
 
Quilapayún accompagne ses chants poétiques et engagés avec les instruments traditionnels andins comme le charango, la quena ou la zampoña. Peu de distinction entre les musiciens puisque tous chantent, soit tour à tour à tour, soit tous à l’unisson comme dans « El Pueblo unido jamas sera vencido ». Connu pour des titres comme « La Muralla », la grande œuvre de Quilapayún reste « Cantata Santa Maria de Iquique » racontant en 40 minutes le Massacre de l’école Santa Maria perpétré par le Général Roberto Silva Renard.

Avec des récitals dans plus de trente-cinq pays et une large discographie, les "Quilas", ainsi nommés affectueusement par leurs compatriotes, restent l’un des groupes latino-américains les plus prestigieux.

En tournée dans le sud-ouest de la France en juin prochain, ils seront à Gaillac avec L’Ensemble Vocal de la Vallée du Tarn le samedi 18 juin à 21heures.

Le public des Quilas est nombreux et enthousiaste dans la région… Il est prudent de réserver ses places dès à présent pour partager cette soirée musicale qui s’annonce forte en émotion !